You are using an outdated browser. Please upgrade your browser

News

Cameroun : Mise en oeuvre d'une couverture sanitaire de base universelle

Le Gouvernement du Cameroun en coopération avec les agences des Nations Unies et divers partenaires actifs dans le domaine de la protection sociale, ont tenu à Yaoundé des ateliers en vue de mettre en place un accès universel à l’assurance maladie au Cameroun. Ceux-ci ont eu lieu du 2 au 6 février 2015, dans le but de familiariser les différents acteurs présents aux approches et techniques de base en matière de conception et de mise en œuvre de mécanismes d’accès aux prestations de santé. Cela s’inscrit dans la continuité de la Déclaration tripartite de Yaoundé sur la mise en œuvre du socle de protection sociale, initiée en 2010 par l’Organisation internationale du Travail (OIT) et adoptée par 47 États africains, dans le but d’établir une protection sociale de base accessible à l’ensemble de la population.

Les ateliers ont donc rassemblé pendant trois jours les représentants de divers départements ministériels camerounais, de la Caisse nationale de prévoyance sociale, de l’Institut national de la statistique, des organisations d’employeurs, des syndicats, ainsi que d’organisations comme l’OMS, l’UNICEF, le PNUD et le BIT. Ils ont eu pour but de préparer les deux jours de dialogue national consacrés à l’élaboration d’un projet de plan d’actions en vue de mettre en œuvre l’assurance maladie de base universelle. Le plan d’actions a été validé à l’issue des discussions et constitue une analyse solide de la situation en vue de trouver des solutions de financement et des stratégies de mise en place qui prennent en compte la réalité de la société camerounaise.

Dans les faits, la grande majorité des citoyens camerounais ne bénéficie d’aucune sécurité sociale, pourtant inscrite en tant que droit élémentaire dans la Constitution du pays. En effet, de nombreuses contraintes empêchent la mise en place d’un système de protection sociale efficace, notamment en raison du nombre important de travailleurs dans le secteur informel. De plus, la situation est difficilement soutenable pour la population qui doit payer elle-même la majorité des prestations de santé dont elle a besoin.

Plus d'informations dans le rapport de synthèse.

 

                   

 

 

 

                                     

 

 

 

Events

03.03.2015 - Frédéric Wasmer
Cameroon